NEWSLETTER FR


 

News 24/04/2019

Le Belge achète-t-il plutôt un terrain, une maison ou un appartement ? Et à quel prix ?

La Fédération du Notariat a récemment divulgué quelques chiffres sur les tendances du marché. Il en ressort que plus que jamais, le Belge a une brique dans le ventre !

visite

En ce qui concerne le type de biens achetés en Belgique, 44% des transactions concernaient, au cours du premier trimestre 2019, des maisons. De leur côté, les terrains ont représenté 30% de toutes les transactions, tandis que les appartements comptaient pour 15% des affaires.

Le prix moyen d’une maison dans notre pays s’est élevé à 253.904 euros, soit une augmentation de +1,0% par rapport à la moyenne annuelle de 2018. “Sur la période 2014-2019, le prix moyen d’une maison a augmenté de pratiquement 27.000 euros, ce qui équivaut à une augmentation de +11,9%. Mais si l’on prend en compte l’inflation de 7,3% sur cette même période, le prix moyen d’une maison a augmenté en valeur réelle de +4,6%“, explique la Fednot.

Le prix moyen d’un appartement en Belgique s’est, lui, élevé à 221.656 euros. Par rapport à la moyenne annuelle de 2018, cela représentait une augmentation de +0,8%: +1,2% à Bruxelles, +1,1% en Flandre et +0,5% en Wallonie.

 Source: Immovlan.be

 

 


News 15/03/2019

Problème juridique avec votre locataire ? Que faire ?

Il arrive parfois que l’une des parties appelées devant le juge de paix ne se présente pas. Dans ce cas-là, que pouvez-vous faire ? Est-ce que cela signifie que le processus ne peut pas continuer ?

Un locataire qui ne paie pas le loyer mensuel ou qui est critiqué par le propriétaire au sujet de l’entretien du bien : voilà des sujets qui peuvent amener le propriétaire à présenter son affaire devant le juge de paix. Que peut faire le propriétaire ?

Réconciliation

Si l’une des parties ne se présente pas, la tentative de réconciliation ne donnera rien. Le juge de paix peut seulement établir que l’une des parties n’est pas présente et que de ce fait, aucune réconciliation ne peut être réalisée. Vous devrez donc rentrer chez vous sans être plus avancé… Vous pouvez alors lancer une procédure «réelle».

Procédure réelle

Si, au contraire, vous avez entamé une «vraie procédure» devant le juge de paix, les choses seront différentes. Le juge de paix fera alors une déclaration normale. Ou, plus précisément, il prononcera un jugement par défaut. En outre, votre demande sera probablement acceptée.

Procédure d’appel

Sachez que ce jugement n’est pas nécessairement définitif. Ceux qui ne se présentent pas peuvent, sous certaines conditions, s’opposer ou faire appel au jugement par défaut.

Source: www.ra-advocaten.be